Depuis quelques temps, nous envisagions la rénovation du calvaire de la plage du Guesclin à Saint-Coulomb. Malgré toute l’histoire locale attachée à ce monument, nous trouvions dommage qu’il n’illustre pas le formidable voyage de saint Colomban.
L’idée s’est renforcée en 2017 avec l’intention de faire découvrir un nouveau monument pour le Columban’s Day 2018 qui se déroulait à Saint-Coulomb. Des péripéties administratives ont repoussé ce projet jusqu’au pardon de la saint Colomban et de la mer de 2019 .
Ce nouveau monument s’inscrit aussi dans l’esprit d’une contribution au projet d’itinéraire culturel européen « Le chemin de Colomban » ou « Via Columbani ». Un appel à don a été lancé auprès de nos adhérents et sympathisants pour son financement.

Le monument saint Colomban de la plage du Guesclin

La croix du Guesclin

D’après l’histoire de Saint-Coulomb, racontée par l’abbé Auffret, un premier petit calvaire aurait été érige en 1892 sur le site du Guesclin. Un morceau de cette croix est toujours conservé dans une cavité du second calvaire.

C’est donc en 1987 que le second calvaire est érigé sur les ruines du premier, à l’occasion de la remise en route du pardon par le Père Corion – Curé de Saint-Coulomb. Plus monumental, ce calvaire fut construit, par des bénévoles de Saint-Coulomb, en utilisant des galets de la plage pour le socle et une ancienne croix du cimetière.

Puis en 2017 que nous faisons le projet d’une nouvelle croix, au même endroit, qui sera complétée par une évocation sculptée du voyage de saint Colomban. Le projet est soumis à trois sculpteurs de Bretagne. La réalisation est finalement confiée aux jeunes sculpteurs de Créhen : Aymeric Louvet et Lucien Mazé, pour leur forte motivation, le meilleur coût grâce à un effort financier substantiel et leur proximité.

C’est donc cette nouvelle belle histoire que nous vous racontons dans cette page.

Le projet des sculpteurs de Créhen

Très rapidement, après une visite du site, Aymeric et Lucien nous proposent une première maquette et un plan de masse du futur monument. Un dossier administratif est déposé mais se heurte à un refus de l’architecte des bâtiments de France, motivé par l’incompatibilité avec les règles en vigueur sur un site du littoral. Le dialogue n’étant pas fermé, les deux sculpteurs, soutenus par des membres de l’association et la municipalité de Saint-Coulomb, font de nouvelles propositions et en discutent avec l’architecte des Bâtiments de France. Un accord conforme aux règles et nous convenant est obtenu. A la grande joie du conseil d’administration, le dossier a été accepté en janvier 2019.

Descriptif du projet

Plan de masse du site

Le nouveau calvaire s’implantera au même endroit que le précédent. Le talus devant la route sera adouci et renforcé par la chaine qui était devant le précédent calvaire.
une dalle explicative de l’oeuvre sera posée à plat à l’entrée du site.


Sur le chantier

Le chantier a démarré par l’achat du granit et la taille des blocs. Des membres de l’association sont venus aider au coulage d’une dalle pour préparer la pose des blocs.

Le monument saint Colomban du Guesclin

L’installation

Voici un petit montage donnant une idée de l’insertion du futur monument sur le site du Guesclin.

L’inauguration

Cette œuvre sera inaugurée par Mr le Maire de St Coulomb et bénite par Mgr Pierre d’Ornellas le dimanche 21 juillet 2019 à l’occasion de notre prochain pardon.