Colomban dans la Vallée des Saints

statue-1

Nouvelle statue à Carnoët

La Vallée des Saints est un projet culturel visant à regrouper des statues monumentales de tous les saints bretons.

Saint Colomban, reconnu aussi pour son envergure européenne, est l’un de ces mille saints bretons. Il méritait donc d’avoir lui aussi sa statue dans la Vallée des Saints, d’autant qu’il a aussi une forte présence en Bretagne. Colomban est évoqué dans plus d’une trentaine de localités bretonnes. Tout comme Saint Emilion, également présent dans la Vallée des Saints, nous évoque de sympathiques vins bordelais, Saint Colomban pourrait être une nouvelle expression d’un trait d’union entre la Bretagne et l’Europe, un vecteur d’ouverture à plusieurs pays européens – l’Irlande, la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et l’Italie.

Notre ambition a été de fédérer tous les amis de Colomban, en particulier les bretons mais aussi les autres, pour financer sa statue. La campagne de financement lancée en 2015 a été un succès et la nouvelle statue est en place, regardant vers Luxeuil.

Nous pouvons maintenant vous présenter la genèse de la statue, puis son installation sur le site et la dynamique qu’elle va soutenir pour le futur.

La Vallée des Saints

Logo Vallée des Saints

La Vallée des Saints est installée à Carnoët, en centre Bretagne entre Callac et Carhaix.

L’objectif des fondateurs est de faire une « Vallée des Saints » qui serait à terme composée de plus de 1000 statues de saints bretons, symboles de la culture populaire traditionnelle bretonne, ainsi qu’une vitrine mondiale du granit breton, et une attraction touristique. L’idée de l’initiateur du projet – Philippe Abjean, entouré de Sébastien Minguy, et Philippe Hajas, est de réaliser une « Île de Pâques bretonne du troisième millénaire », un lieu de spiritualité honorant la mémoire collective bretonne. (Voir article Wikipédia)

Le projet repose sur le mécénat, chaque statue voyant son financement assuré par une entreprise, des particuliers ou une association. Le coût total d’une sculpture est de 15 000 €. La statue est réalisée par un ou plusieurs sculpteurs résidants tous en Bretagne, avec du granit breton.

Le site est ouvert au public et gratuit. Il va hébergé au cours de l’année 2018 une centaine de statues. Pour en savoir plus sur tous les saints bretons, rendez-vous sur le site de la Vallée des Saints.

FINANCEMENT EN 2015

Suite à une réunion à Carnoët où nous rencontrons des amis du réseau colombanien breton et des représentants de la Vallée des Saints, nous décidons de lancer la campagne de financement dès le début de l’année 2015.

Immédiatement, nous créons une page FaceBook dédiée : VDS-Colomban , pour vous faire suivre l’actualité de ce projet. Certains de nos lecteurs en profitent pour nous envoyer des suggestions. Nous mettons en place différents modes de financement et de délégation de représentation qui sont détaillés dans cette page là.

Campagne de financement de la Statue de Saint Colomban

Une statue de Carnoët

Une statue de Carnoët

Très vite la campagne d’incitation a bien fonctionné, aussi bien au près de nos adhérents que des sympathisants et correspondants bretons.

Dès le début du lancement de la campagne, au mois de janvier, 25 compagnons avaient déjà fait un don pour un montant de 1370 €. D’autre part, l’association des Amis bretons de Colomban avait provisionné mille euros comme contribution sur ses fonds propres. L’enthousiasme se prolonge toute l’année. Le groupe de musiciens Upilenn organise un concert de soutien dans la région de Locminé qui rapportera plus de 600 €. Nous les en remercions vivement.

Au final, 243 compagnons ont contribué au financement des 13 000 € de la statue de Saint Colomban. Actuellement, c’est le deuxième groupe en importance après celui de la statue de Saint Thelo.

Grand mécène et délégation de représentation

Le « grand mécène » est un compagnon qui a contribué au financement de la statue, au moins à hauteur de 6500€. Ce titre lui permet d’avoir un dialogue direct avec le sculpteur et influer sur la conception de la statue.

Notre association a été reconnue comme grand mécène grâce à la délégation de représentation donné par de nombreux compagnons. Nous avons pu ainsi discuter avec le sculpteur et lui faire savoir que nous aimerions que la statue ait notamment la tonsure celtique, porte les attributs de Colomban – le soleil et la colombe et qu’elle soit bénie.

RÉALISATION EN 2016

Didier Hardellet, sculppteur du Huelgoat

En décembre 2015, la somme nécessaire pour la statue de Colomban étant réunie, l’association de la Vallée des Saints reconnait les amis bretons de Colomban comme mécène et confie la réalisation de la statue à Didier Hardellet, jeune sculpteur du Huelgoat.

 

Genèse de la statue

L’association rencontre donc Didier Hardellet le 21 décembre 2015, en compagnie de Sébastien Mingy représentant la Vallée des Saints et de Cécile Maurage assistante de Didier qui est aussi vitrailliste. Le détail des discussions est dans ce Compte-rendu de la première rencontre avec Didier . Nous avons pris connaissance du cahier des charges donné au sculpteur, exprimé nos souhaits tout en sachant que le créateur reste maitre de son œuvre.

La deuxième rencontre s’est déroulée le 12 avril 2016. Didier nous a raconté les aléas du choix de la pierre dans laquelle sera sculptée la statue. Il nous présente ses premiers croquis et les idées qui conduisent sa réflexion d’artiste. La réalisation se fera lors du deuxième chantier du 14 juin au 15 juillet 2016. Les détails sont dans cette page : Compte-rendu de la deuxième rencontre avec Didier.

Pour encore mieux s’imprégner du personnage à sculpter, Didier et Cécile ont décidé de partir plusieurs jours sur les pas de Saint Colomban comme pour un voyage initiatique.

La troisième rencontre s’est passée directement sur le chantier le 23 juin 2016. Didier et Cécile travaille sur cette grosse pierre. Il pleut. Ils sont courageux. Didier nous présente ses deux maquettes en glaise qui le guident dans le travail. L’état de ses réflexions à ce moment du projet sont dans cette page : Compte-rendu de la première visite du chantier  .

Dur et dangereux est le travail du sculpteur. Nous en aurons un douloureux exemple lorsque Didier se blessera à la jambe avec son engin de coupe. Mis dans l’incapacité de travailler pendant six semaines, ses compagnons l’aideront à présenter une ébauche significative de la statue lors de l’inauguration. Puis il reprendra sa sculpture lors du troisième chantier de septembre.

Inauguration le 27 août 2016

Installation sur le site

Les dernières touches

UNE STATUE « PARLANTE »

La statue de pied

La fresque

ET DEMAIN

Un des pivots de la dynamique colombanienne bretonne

Un oratoire Saint Colomban

ANNEXES

Liste de nos articles dédiés